Copyright - Droits d'Auteur
Copyright France
Numéro : GF3K1DC

Copyright - Droits d'auteur
Nom du déposant : LIenard Sandra "SANDRA"
Titre ou URL du document déposé :
Des Hommes et des Elles
Description :

Co-auteurs : Israël Isabelle, Calvet Sandrine " Miss Buffet Froid"; Création d'un projet artistique contre toute descrimination, la reconstruction de l'estime de soi par l'Art et changer les mentalités et les préjugés sur la différence.

Date et heure du dépôt : 17-12-2013 à 16:48
Copyright - Droits d'auteur

Fait à Paris le 17-12-2013 - Le directeur de la publication

Initiatrice du Projet "des Hommes et des Elles"
des Hommes et des Elles
Page facebook : des Hommes et des Elles

Teaser "Des Hommes et des Elles", expo itinérante from Yann Courté on Vimeo.

DES HOMMES ET DES ELLES - Projet artistique avec LE REFUGE (les jeunes découvrent les oeuvres) from Yann Courté on Vimeo.

Projet artistique en collaboration avec le Refuge

Les gens ont tendance à dire que les temps changent… en est-on bien sûr ? La promulgation récente de la loi en faveur du mariage pour tous marque clairement la volonté de l’Etat de considérer tous les citoyens français comme égaux en droit. Pour autant, si le pas ainsi franchi est indéniable, le quotidien de nombreux jeunes homosexuels reste encore jalonné d’épreuves morales et hélas, souvent physiques. Le Refuge vient de célébrer ses dix ans d’existence et continue d’accueillir les jeunes qui se retrouvent mis à la porte une fois leur homosexualité annoncée à leurs parents.

La différence reste un facteur important de rejet et d’incompréhension pour de bien nombreuses personnes qui craignent ce qu’elles ne connaissent pas, ce qui n’est pas comme elles. Les appels de détresse aux standards des associations comme Le Refuge, ou SOS homophobie ne cessent de se multiplier tant les violences faites sur les personnes issues du mouvement LGBT ou pro-mariage sont en hausse. C’est bien de cette mécompréhension dont souffrent les jeunes qui arrivent au Refuge et avec lesquels nous proposons ce projet artistique, qui leur est dédié.


LES ARTISTES

PEINTRES
SANDRA http://popartsandra.com/
"Je désire à travers ce projet immortaliser le regard, la beauté, la force, le message et la parole de ces jeunes. L’art permet de s’exprimer librement et sans tabou, il autorise un avis, une idée, une pensée sur tous les thèmes au travers de toutes ses formes et ses techniques. Il inscrit dans le temps la perception que peut avoir l’artiste d’un moment, d’une sensation. Dans mes rêves, je souhaiterais organiser une exposition pétillante, gaie et pleine de moments de partage avec les jeunes, qui nous permettrait de porter un nouveau regard sur eux. Plus important peut-être, que ces jeunes portent un nouveau regard sur eux-mêmes. Je soutiens ainsi l’action de l’association le Refuge. Plus besoin d’étiquette comme "je suis homo", "je suis hétéro", "je suis bi" etc. Je suis un Homme ou je suis Elle et je suis une personne bien ! "

Elise Shootthelife http://facebook.com/eliseshootthelife
" La peinture est mon mode d'expression: portaits contrastés, regards pour interpeller, déranger, réveiller. M’associer à ce projet «Des Hommes et des Elles » était donc une évidence, dans le double but de la démarche du projet: mettre en avant de manière positive ces jeunes homosexuels si souvent confrontés au négativisme environnant et lors de l’exposition, offrir aux autres l’évidence du «semblable» dans la différence."

Daniele Vogelsinger:
"Depuis longtemps je peint des visages,
la vie, l’autre. L’autre est multiple et toujours
si proche de nous-même. Participer à
«Des Hommes et des Elles», peindre des
jeunes si semblabes à d’autres jeunes
mais éloignés de la vie par l’intolérance
et l’incompréhension c’est vous dire :
regardez-les c’est une part de vous,ce sont
vos enfants.
http://www.vogelsinger.fr/"

Céline Otero :
La thématique proposée par Des Homme et des Elles pour le REFUGE me
touche tout particulièrement car elle s’intéresse à l’autre, aux différences et à
ce que la peur ou l’ignorance de l’humain peuvent nous amener à dire, faire ou
penser ; à ce que les jugements hâtifs et vils ont de régressif pour l’être humain
et l’élévation de son âme, intellect et humanité

PHOTOGRAPHES

Miss Buffet Froid http://www.missbuffetfroid.com
"Dans mes travaux j’évoque les conditionnements identitaires, questionne sur la place réelle du «bonheur», du «plaisir». J'aimerais faire voltiger les préjugés sur l'orientation sexuelle, l'idée du "genre". Ne gardant que cette idée simple : l'amour, le plaisir, le bonheur POUR TOUS, maintenant ! Pour ce projet je travaille en collaboration avec un maquilleur professionnel Teva Quesadahttp://www.teva-quesada-maquilleur.book.fr "

Fred Trobrillant http://about.me/xzarobas
" Susciter en nous un regard neuf, mettre en lumière la force à la fois simple et vraie de situations sociales chargées de zones d’ombre, je ne cherche pas à sublimer, juste à composer avec la réalité. J’ai un engagement moral fort pour les valeurs de tolérance, de respect des choix de vie de chacun. En allant à leur rencontre, j’ai découvert des jeunes gens plein de vie et d’envies. Mes photos mettent en avant sans artifice, la réalité qui est la leur. "

Da Ming http://facebook.com/ww.daming.fr
"J'essaye de promener mon regard humaniste sur le monde qui m'entoure. Toujours à la recherche de l'intemporel dans l'instantané, de l'humain dans sa démesure.. J'aime les images qui figent un instant fugace et déclenchent une émotion..Un désir..!! Ce projet ce sont des partages, rencontres, émotions vives.. En allant à leur rencontre, j'ai découvert des jeunes plein d'envies et d'amour.. En travaillant avec le Refuge et les autres artistes, j'espère contribuer à travers nos photos et autres oeuvres à faire passer un message d'amour véritable.. Passant ainsi au dessus des foutus préjugés.. "

ECRIVAIN

Isabelle Israël www.jecrispourtoi.fr
"J’ai choisi de m’investir dans le projet sans l’ombre d’une hésitation dès que j’en ai eu connaissance. Je pré sentais que mes rencontres avec ces jeunes allaient bousculer et interroger le regard que je pouvais porter sur eux. Je ne me suis pas trompée. Ce qu’ils m’ont transmis, lors de nos tête à tête, m’a beaucoup apporté émotionnellement. Ils m’ont aussi convaincue de l’importance de transmettre leurs différents témoignages, afin que nous puissions un instant nous mettre à leur place et ainsi mieux appréhender leur parcours. Je souhaite que ce projet artistique puisse mettre en lumière toute la richesse et la force morale de ces jeunes."

GRAPHISTES

Vincent Piaggio
"Je trouve qu’actuellement la tolérance est une valeur qui se perd et c’est grâce à ce type de projet que nous pouvons lui donner une seconde jeunesse. Brisons préjugés et idées reçues, c’est au-delàs que se trouve l’acceptation de l’Autre, qui le plus souvent est plus proche de nous que l’on ne l'imagine. "

Laurianne Domenech http://creat-yours.wix.com/creatyours
"Graphiste free-lance depuis 3 ans, j'ai tout de suite été interpelée par ce projet riche en matières artistiques : un échange de ressentis autour d'un sujet touchant et actuel. Travailler avec les jeunes du Refuge et les différents artistes réunis pour cette exposition, est pour moi la chance d'apporter une pierre à l'édifice dans ce combat injuste contre les inégalités et les préjugés. "

MUSICIEN

Clarence CCR http://facebook.com/clarence.cloudywater
"J'ai découvert ce projet grâce à Marion Jaillot qui m'a invité au refuge avec ma guitare pour que je rencontre les jeunes. J'ai commencé à jouer et chanter avec une jeune de l'association. On a eu l'idée avec Marion de monter un projet musical, une chorale avec les jeunes et préparer une prestation pour l'exposition itinérante. Je suis étudiante en musicothérapie et musicienne. Ce projet m'apporte déjà beaucoup. "

VIDEO
Yann Courté www.yanncourte.com

Styliste : Séverine Dartois https://www.facebook.com/SeverineDartoisCorsets?fref=ts

Le Refuge est le seul dispositif en France, conventionné par l’Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social et psychologique à des jeunes majeurs, garçons et filles, victimes d’homophobie, en rupture familiale. L’association qui gère un dispositif d’accueil de 40 places en appartements-relais est confrontée à plus de 500 demandes d’admission par an. Les jeunes accompagnés connaissent un mal-être et présentent une dévalorisation de l’image qu’ils ont d’eux-mêmes. Prises de risques, pensées suicidaires, dépendances, scarifications... sont autant de concrétisations de ce mal-être. L’absence de prise de conscience et de soutien des Pouvoirs Publics est d’autant plus alarmante que les jeunes homosexuel(le)s connaissent un taux de suicide 13 fois plus élevé que leurs pairs hétérosexuels. http://www.le-refuge.org/

LE PROJET
Nous souhaitons proposer des temps créatifs et d’échange avec les jeunes du Refuge de Montpellier pour travailler le regard sur eux-mêmes, leur estime de soi. Proposer un relationnel avec des artistes, extérieurs au Refuge. Ces temps de rencontre permettent la création de diverses créations graphiques et d’écriture que nous présenterons lors d'une exposition sur Montpellier, puis aux alentours.

Une exposition itinérante avec :
- des créations graphiques inspirées par les jeunes du Refuge (peinture, illustrations, photographies),
- des témoignages receuillis (avec un support audio et écrit)
- une projection vidéo d’une chanson inédite, écrite et interprétée par une des jeunes du Refuge. (Un projet de chorale est aussi en cours.)
- des ateliers créatifs éphémères sur les lieux d'exposition
(...)

Les principaux axes qui fondent notre projet sont les suivants :
- L’envie de proposer un travail sur l’image de soi, une image positive et qui les met en valeur, sans artifice. Chaque séance est vécue comme une récréation, un moment de bonne humeur communicative, un échange de regards…
- par une approche artistique à la reconstruction de l’estime de soi, nourrir en eux un plan subtil, plus intime et essentiel lié à la dignité, à la conviction intime d’avoir de la valeur.
- Mettre en avant le caractère de normalité, de similarité qui les anime et qu’ils ont tendance eux-mêmes à négliger.
- Eveiller les consciences du public sur le quotidien de ces jeunes, sur leur force, leur volonté de retrouver une vie « normale ».

Par le biais de la création artistique, il s’agit de mettre un coup de projecteur sur ces personnalités variées. Elles ont en commun une énergie débordante, une force de vivre dans le présent, une capacité de résilience indispensable pour pouvoir continuer de vivre en dehors du cercle familial. Nul doute que nous avons à apprendre de leur parcours. Cette exposition est pour nous tous l’occasion de prendre conscience des préjugés, des idées préconçues qui nous habitent les concernant. Nous souhaitons faire changer les mentalités, faire évoluer le regard que l’on porte sur ces jeunes.

HISTORIQUE

Voici en quelques mots, comment le projet est devenu réalité.
Lors de la première rencontre en novembre 2012 entre Sandra et l’association Le Refuge, Sandra s’interroge sur le rôle et l’action des membres de l’association, ainsi que sur le vécu des jeunes qui sont recueillis. Nicolas Noguier dépeint alors le quotidien de ces jeunes qui subissent violemment et de plein fouet la discrimination liée à leur orientation sexuelle, de la part de leur propre famille. Pour palier à ce rejet, l’association offre la possibilité d’être soustrait du monde interlope de la rue, dans un premier temps, en leur offrant d’être relogés gratuitement. Par la suite, un large éventail de professionnels (psychologue, assistante sociale, divers intervenants et bénévoles) viennent compléter cette première action. Nicolas Noguier dépeint ainsi la détresse morale et physique que subissent ces jeunes à leur arrivée au refuge. Il parle de déficit d’image, de difficulté à s’assumer moralement et physiquement. Il est donc rapidement question de reconstruction morale. Pour ce faire, chaque jeune signe en arrivant un contrat, l’engageant à suivre un parcours de réinsertion, parcours personnalisé en raison des différents vécus de ces jeunes.
Il n’en faut pas plus à Sandra pour sentir intuitivement que l’art, son art, dans un premier temps, peut apporter une dimension originale et différente de toute l’aide déjà en présence autour d’eux. Rapidement, elle pense que le fait de faire poser ces jeunes, de faire leur portrait, peut participer de façon subtile à une reconstruction d’une image d’eux-mêmes.
C’est en parlant de son idée autour d’elle, qu’elle va petit à petit être rejointe par plusieurs autres artistes. L’idée de faire témoigner les jeunes en complément des portraits qui seront réalisés, idée soumise par Sandra à Isabelle Israël, écrivain public, est validée rapidement. Puis, ce sont différents photographes, cinq en tout, qui rejoignent le projet. Chacun d’eux a envie d’apporter son savoir-faire et son œil de photographe, pour dresser des portraits différents et complémentaires de ce jeunes. Au même moment, Elise Shoothelife, artiste peintre et portraitiste, amie de Sandra, se propose également pour enrichir de sa sensibilité les œuvres à réaliser. En quelques trois mois, l’équipe s’étoffe alors, réunie autour de Sandra qui insuffle à tous son désir d’apporter son aide. Il s’agit maintenant pour tous, de créer une exposition artistique, avec les jeunes et pour les jeunes du refuge.
Plus le projet avance et se clarifie dans l’esprit de tous, plus le besoin de trouver de nouveaux professionnels se fait sentir. Ce sont alors les graphistes qui viennent compléter l’équipe. Leur tâche consiste à créer un visuel en terme de logo, de communication etc. La partie réalisation de goddies et objet promotionnels (livret, cartes postales, affiches) leur est donc confiée.
Il devient alors indispensable de réunir les fonds nécessaires à la concrétisation du projet. Le crow founding via la plate forme Ulule, mis en place au mois de juin, est le moyen choisit pour recueillir les 1800 euros nécessaires à la réalisation du projet.
Cette somme est atteinte à la fin de l’été. Parallèlement à ce versant financier, il s’agit de trouver des lieux d’expositions à Montpellier. De multiples rendez-vous en particulier avec la mairie de Montpellier, vont permettre à l’exposition d’être accueillie en novembre 2013 dans le hall même de la nouvelle mairie. Le vernissage en présence de Madame le maire, le 6 novembre a remporté un franc succès. Entre temps, un vidéaste rejoint le groupe et produit des films documentaires courts mettant en avant la bonne humeur et la complicité qui s’est forgée entre le collectif et les jeunes du Refuge. Une troupe de théâtre a proposé d’intervenir ponctuellement lors des vernissages.
Depuis, l’exposition est régulièrement visible, comme au sein de la Maison de la Prévention et de la Santé, où le théâtre D’clik est intervenu en proposant un théâtre forum autour du thème de la discrimination, au restaurant de la Villa Rouge, puis dans diverses Maisons pour Tous à Montpellier. Les antennes du Refuge de Toulouse et Paris sont aussi disposées à recevoir l’exposition. Orange et Aix en Provence devraient suivre cette dynamique.

texte d'Isabelle Israël

Copyright - Droits d'Auteur
Copyright France
Numéro : GF3K1DC

Copyright - Droits d'auteur
Nom du déposant : LIenard Sandra "SANDRA"
Titre ou URL du document déposé :
Des Hommes et des Elles
Description :

Co-auteurs : Israël Isabelle, Calvet Sandrine " Miss Buffet Froid"; Création d'un projet artistique contre toute descrimination, la reconstruction de l'estime de soi par l'Art et changer les mentalités et les préjugés sur la différence.

Date et heure du dépôt : 17-12-2013 à 16:48
Copyright - Droits d'auteur

Fait à Paris le 17-12-2013 - Le directeur de la publication

Initiatrice du Projet "des Hommes et des Elles"
des Hommes et des Elles
Page facebook : des Hommes et des Elles

Teaser "Des Hommes et des Elles", expo itinérante from Yann Courté on Vimeo.

DES HOMMES ET DES ELLES - Projet artistique avec LE REFUGE (les jeunes découvrent les oeuvres) from Yann Courté on Vimeo.

Projet artistique en collaboration avec le Refuge

Les gens ont tendance à dire que les temps changent… en est-on bien sûr ? La promulgation récente de la loi en faveur du mariage pour tous marque clairement la volonté de l’Etat de considérer tous les citoyens français comme égaux en droit. Pour autant, si le pas ainsi franchi est indéniable, le quotidien de nombreux jeunes homosexuels reste encore jalonné d’épreuves morales et hélas, souvent physiques. Le Refuge vient de célébrer ses dix ans d’existence et continue d’accueillir les jeunes qui se retrouvent mis à la porte une fois leur homosexualité annoncée à leurs parents.

La différence reste un facteur important de rejet et d’incompréhension pour de bien nombreuses personnes qui craignent ce qu’elles ne connaissent pas, ce qui n’est pas comme elles. Les appels de détresse aux standards des associations comme Le Refuge, ou SOS homophobie ne cessent de se multiplier tant les violences faites sur les personnes issues du mouvement LGBT ou pro-mariage sont en hausse. C’est bien de cette mécompréhension dont souffrent les jeunes qui arrivent au Refuge et avec lesquels nous proposons ce projet artistique, qui leur est dédié.


LES ARTISTES

PEINTRES
SANDRA http://popartsandra.com/
"Je désire à travers ce projet immortaliser le regard, la beauté, la force, le message et la parole de ces jeunes. L’art permet de s’exprimer librement et sans tabou, il autorise un avis, une idée, une pensée sur tous les thèmes au travers de toutes ses formes et ses techniques. Il inscrit dans le temps la perception que peut avoir l’artiste d’un moment, d’une sensation. Dans mes rêves, je souhaiterais organiser une exposition pétillante, gaie et pleine de moments de partage avec les jeunes, qui nous permettrait de porter un nouveau regard sur eux. Plus important peut-être, que ces jeunes portent un nouveau regard sur eux-mêmes. Je soutiens ainsi l’action de l’association le Refuge. Plus besoin d’étiquette comme "je suis homo", "je suis hétéro", "je suis bi" etc. Je suis un Homme ou je suis Elle et je suis une personne bien ! "

Elise Shootthelife http://facebook.com/eliseshootthelife
" La peinture est mon mode d'expression: portaits contrastés, regards pour interpeller, déranger, réveiller. M’associer à ce projet «Des Hommes et des Elles » était donc une évidence, dans le double but de la démarche du projet: mettre en avant de manière positive ces jeunes homosexuels si souvent confrontés au négativisme environnant et lors de l’exposition, offrir aux autres l’évidence du «semblable» dans la différence."

Daniele Vogelsinger:
"Depuis longtemps je peint des visages,
la vie, l’autre. L’autre est multiple et toujours
si proche de nous-même. Participer à
«Des Hommes et des Elles», peindre des
jeunes si semblabes à d’autres jeunes
mais éloignés de la vie par l’intolérance
et l’incompréhension c’est vous dire :
regardez-les c’est une part de vous,ce sont
vos enfants.
http://www.vogelsinger.fr/"

Céline Otero :
La thématique proposée par Des Homme et des Elles pour le REFUGE me
touche tout particulièrement car elle s’intéresse à l’autre, aux différences et à
ce que la peur ou l’ignorance de l’humain peuvent nous amener à dire, faire ou
penser ; à ce que les jugements hâtifs et vils ont de régressif pour l’être humain
et l’élévation de son âme, intellect et humanité

PHOTOGRAPHES

Miss Buffet Froid http://www.missbuffetfroid.com
"Dans mes travaux j’évoque les conditionnements identitaires, questionne sur la place réelle du «bonheur», du «plaisir». J'aimerais faire voltiger les préjugés sur l'orientation sexuelle, l'idée du "genre". Ne gardant que cette idée simple : l'amour, le plaisir, le bonheur POUR TOUS, maintenant ! Pour ce projet je travaille en collaboration avec un maquilleur professionnel Teva Quesadahttp://www.teva-quesada-maquilleur.book.fr "

Fred Trobrillant http://about.me/xzarobas
" Susciter en nous un regard neuf, mettre en lumière la force à la fois simple et vraie de situations sociales chargées de zones d’ombre, je ne cherche pas à sublimer, juste à composer avec la réalité. J’ai un engagement moral fort pour les valeurs de tolérance, de respect des choix de vie de chacun. En allant à leur rencontre, j’ai découvert des jeunes gens plein de vie et d’envies. Mes photos mettent en avant sans artifice, la réalité qui est la leur. "

Da Ming http://facebook.com/ww.daming.fr
"J'essaye de promener mon regard humaniste sur le monde qui m'entoure. Toujours à la recherche de l'intemporel dans l'instantané, de l'humain dans sa démesure.. J'aime les images qui figent un instant fugace et déclenchent une émotion..Un désir..!! Ce projet ce sont des partages, rencontres, émotions vives.. En allant à leur rencontre, j'ai découvert des jeunes plein d'envies et d'amour.. En travaillant avec le Refuge et les autres artistes, j'espère contribuer à travers nos photos et autres oeuvres à faire passer un message d'amour véritable.. Passant ainsi au dessus des foutus préjugés.. "

ECRIVAIN

Isabelle Israël www.jecrispourtoi.fr
"J’ai choisi de m’investir dans le projet sans l’ombre d’une hésitation dès que j’en ai eu connaissance. Je pré sentais que mes rencontres avec ces jeunes allaient bousculer et interroger le regard que je pouvais porter sur eux. Je ne me suis pas trompée. Ce qu’ils m’ont transmis, lors de nos tête à tête, m’a beaucoup apporté émotionnellement. Ils m’ont aussi convaincue de l’importance de transmettre leurs différents témoignages, afin que nous puissions un instant nous mettre à leur place et ainsi mieux appréhender leur parcours. Je souhaite que ce projet artistique puisse mettre en lumière toute la richesse et la force morale de ces jeunes."

GRAPHISTES

Vincent Piaggio
"Je trouve qu’actuellement la tolérance est une valeur qui se perd et c’est grâce à ce type de projet que nous pouvons lui donner une seconde jeunesse. Brisons préjugés et idées reçues, c’est au-delàs que se trouve l’acceptation de l’Autre, qui le plus souvent est plus proche de nous que l’on ne l'imagine. "

Laurianne Domenech http://creat-yours.wix.com/creatyours
"Graphiste free-lance depuis 3 ans, j'ai tout de suite été interpelée par ce projet riche en matières artistiques : un échange de ressentis autour d'un sujet touchant et actuel. Travailler avec les jeunes du Refuge et les différents artistes réunis pour cette exposition, est pour moi la chance d'apporter une pierre à l'édifice dans ce combat injuste contre les inégalités et les préjugés. "

MUSICIEN

Clarence CCR http://facebook.com/clarence.cloudywater
"J'ai découvert ce projet grâce à Marion Jaillot qui m'a invité au refuge avec ma guitare pour que je rencontre les jeunes. J'ai commencé à jouer et chanter avec une jeune de l'association. On a eu l'idée avec Marion de monter un projet musical, une chorale avec les jeunes et préparer une prestation pour l'exposition itinérante. Je suis étudiante en musicothérapie et musicienne. Ce projet m'apporte déjà beaucoup. "

VIDEO
Yann Courté www.yanncourte.com

Styliste : Séverine Dartois https://www.facebook.com/SeverineDartoisCorsets?fref=ts

Le Refuge est le seul dispositif en France, conventionné par l’Etat, à proposer un hébergement temporaire et un accompagnement social et psychologique à des jeunes majeurs, garçons et filles, victimes d’homophobie, en rupture familiale. L’association qui gère un dispositif d’accueil de 40 places en appartements-relais est confrontée à plus de 500 demandes d’admission par an. Les jeunes accompagnés connaissent un mal-être et présentent une dévalorisation de l’image qu’ils ont d’eux-mêmes. Prises de risques, pensées suicidaires, dépendances, scarifications... sont autant de concrétisations de ce mal-être. L’absence de prise de conscience et de soutien des Pouvoirs Publics est d’autant plus alarmante que les jeunes homosexuel(le)s connaissent un taux de suicide 13 fois plus élevé que leurs pairs hétérosexuels. http://www.le-refuge.org/

LE PROJET
Nous souhaitons proposer des temps créatifs et d’échange avec les jeunes du Refuge de Montpellier pour travailler le regard sur eux-mêmes, leur estime de soi. Proposer un relationnel avec des artistes, extérieurs au Refuge. Ces temps de rencontre permettent la création de diverses créations graphiques et d’écriture que nous présenterons lors d'une exposition sur Montpellier, puis aux alentours.

Une exposition itinérante avec :
- des créations graphiques inspirées par les jeunes du Refuge (peinture, illustrations, photographies),
- des témoignages receuillis (avec un support audio et écrit)
- une projection vidéo d’une chanson inédite, écrite et interprétée par une des jeunes du Refuge. (Un projet de chorale est aussi en cours.)
- des ateliers créatifs éphémères sur les lieux d'exposition
(...)

Les principaux axes qui fondent notre projet sont les suivants :
- L’envie de proposer un travail sur l’image de soi, une image positive et qui les met en valeur, sans artifice. Chaque séance est vécue comme une récréation, un moment de bonne humeur communicative, un échange de regards…
- par une approche artistique à la reconstruction de l’estime de soi, nourrir en eux un plan subtil, plus intime et essentiel lié à la dignité, à la conviction intime d’avoir de la valeur.
- Mettre en avant le caractère de normalité, de similarité qui les anime et qu’ils ont tendance eux-mêmes à négliger.
- Eveiller les consciences du public sur le quotidien de ces jeunes, sur leur force, leur volonté de retrouver une vie « normale ».

Par le biais de la création artistique, il s’agit de mettre un coup de projecteur sur ces personnalités variées. Elles ont en commun une énergie débordante, une force de vivre dans le présent, une capacité de résilience indispensable pour pouvoir continuer de vivre en dehors du cercle familial. Nul doute que nous avons à apprendre de leur parcours. Cette exposition est pour nous tous l’occasion de prendre conscience des préjugés, des idées préconçues qui nous habitent les concernant. Nous souhaitons faire changer les mentalités, faire évoluer le regard que l’on porte sur ces jeunes.

HISTORIQUE

Voici en quelques mots, comment le projet est devenu réalité.
Lors de la première rencontre en novembre 2012 entre Sandra et l’association Le Refuge, Sandra s’interroge sur le rôle et l’action des membres de l’association, ainsi que sur le vécu des jeunes qui sont recueillis. Nicolas Noguier dépeint alors le quotidien de ces jeunes qui subissent violemment et de plein fouet la discrimination liée à leur orientation sexuelle, de la part de leur propre famille. Pour palier à ce rejet, l’association offre la possibilité d’être soustrait du monde interlope de la rue, dans un premier temps, en leur offrant d’être relogés gratuitement. Par la suite, un large éventail de professionnels (psychologue, assistante sociale, divers intervenants et bénévoles) viennent compléter cette première action. Nicolas Noguier dépeint ainsi la détresse morale et physique que subissent ces jeunes à leur arrivée au refuge. Il parle de déficit d’image, de difficulté à s’assumer moralement et physiquement. Il est donc rapidement question de reconstruction morale. Pour ce faire, chaque jeune signe en arrivant un contrat, l’engageant à suivre un parcours de réinsertion, parcours personnalisé en raison des différents vécus de ces jeunes.
Il n’en faut pas plus à Sandra pour sentir intuitivement que l’art, son art, dans un premier temps, peut apporter une dimension originale et différente de toute l’aide déjà en présence autour d’eux. Rapidement, elle pense que le fait de faire poser ces jeunes, de faire leur portrait, peut participer de façon subtile à une reconstruction d’une image d’eux-mêmes.
C’est en parlant de son idée autour d’elle, qu’elle va petit à petit être rejointe par plusieurs autres artistes. L’idée de faire témoigner les jeunes en complément des portraits qui seront réalisés, idée soumise par Sandra à Isabelle Israël, écrivain public, est validée rapidement. Puis, ce sont différents photographes, cinq en tout, qui rejoignent le projet. Chacun d’eux a envie d’apporter son savoir-faire et son œil de photographe, pour dresser des portraits différents et complémentaires de ce jeunes. Au même moment, Elise Shoothelife, artiste peintre et portraitiste, amie de Sandra, se propose également pour enrichir de sa sensibilité les œuvres à réaliser. En quelques trois mois, l’équipe s’étoffe alors, réunie autour de Sandra qui insuffle à tous son désir d’apporter son aide. Il s’agit maintenant pour tous, de créer une exposition artistique, avec les jeunes et pour les jeunes du refuge.
Plus le projet avance et se clarifie dans l’esprit de tous, plus le besoin de trouver de nouveaux professionnels se fait sentir. Ce sont alors les graphistes qui viennent compléter l’équipe. Leur tâche consiste à créer un visuel en terme de logo, de communication etc. La partie réalisation de goddies et objet promotionnels (livret, cartes postales, affiches) leur est donc confiée.
Il devient alors indispensable de réunir les fonds nécessaires à la concrétisation du projet. Le crow founding via la plate forme Ulule, mis en place au mois de juin, est le moyen choisit pour recueillir les 1800 euros nécessaires à la réalisation du projet.
Cette somme est atteinte à la fin de l’été. Parallèlement à ce versant financier, il s’agit de trouver des lieux d’expositions à Montpellier. De multiples rendez-vous en particulier avec la mairie de Montpellier, vont permettre à l’exposition d’être accueillie en novembre 2013 dans le hall même de la nouvelle mairie. Le vernissage en présence de Madame le maire, le 6 novembre a remporté un franc succès. Entre temps, un vidéaste rejoint le groupe et produit des films documentaires courts mettant en avant la bonne humeur et la complicité qui s’est forgée entre le collectif et les jeunes du Refuge. Une troupe de théâtre a proposé d’intervenir ponctuellement lors des vernissages.
Depuis, l’exposition est régulièrement visible, comme au sein de la Maison de la Prévention et de la Santé, où le théâtre D’clik est intervenu en proposant un théâtre forum autour du thème de la discrimination, au restaurant de la Villa Rouge, puis dans diverses Maisons pour Tous à Montpellier. Les antennes du Refuge de Toulouse et Paris sont aussi disposées à recevoir l’exposition. Orange et Aix en Provence devraient suivre cette dynamique.

texte d'Isabelle Israël